Le rendez-vous du Club-lecture du vendredi 2 octobre 2020

Chaque année, depuis 1993, les membres du Club-lecture – et les lecteurs intéressés par ce challenge – lisent la sélection Goncourt.

15 livres sont en compétition. Ils doivent être lus entre le 15 septembre et le 6 novembre, jour de la proclamation du Prix du Club-lecture de la Bibliothèque municipale de Dinan 2020.

Le vendredi 2 octobre, de 18h à 19h30, Salle Mathurin-Monier nous échangerons sur quelques livres de cette sélection, les plus lus jusqu’alors.

Les ouvrages en lice sont :

Les funambules, Mohammed AÏSSAOUI (Gallimard)

Le narrateur exerce le métier de biographe pour anonymes. Arrivé en France à 9 ans, il parvient à se sortir de la pauvreté grâce à la littérature et aux diplômes universitaires. Depuis, il raconte la vie des bénévoles qui portent assistance aux plus démunis. Il évoque également Nadia, son amour de jeunesse qu’il espère retrouver un jour.

Les impatientes, Djaïli AMADOU AMAL (Emmanuelle Collas)

Le destin tragique de trois femmes vivant au Sahel. Ramla et Hindou, deux soeurs de 17 ans, sont mariées de force, la première à Alhadji Issa, un homme riche, et la deuxième à Moubarak, son cousin. La troisième, Safira, est la première épouse d’Alhadji Issa et elle se méfie de l’arrivée de Ramla dans son foyer. Un roman sur la dureté de la condition féminine.

Héritage, Miguel BONNEFOY (Rivages)

Une saga familiale qui met en scène plusieurs générations de Lonsonier au cours du XXe siècle. Des coteaux du Jura jusqu’aux prisons chiliennes en passant par les tranchées de la Somme, Lazare le Poilu, Thérèse l’amoureuse des êtres ailés, Margot l’aviatrice et son fils révolté Ilario Da volent vers leur destinée, liés par la légende mystérieuse d’un oncle disparu.

Yoga, Emmanuel CARRERE (P.O.L)

Un auteur commence à écrire un livre faisant l’apologie du yoga. Mais son désir de sérénité est mis à mal par les mensonges et les trahisons ainsi que par la misère du monde. Divorcé et hanté par le souvenir d’une maîtresse sensuelle, il tente de devenir quelqu’un de meilleur.

Saturne, Sarah CHICHE (Seuil)

Médecin juif ayant quitté l’Algérie lors de son indépendance, Harry décède à 34 ans en 1977. En 2019, sa fille rencontre quelqu’un qui l’a connu durant son enfance et dresse le portrait de ce père disparu. En parallèle, l’auteure raconte ses jeunes années marquées par la mort de son propre père et la dépression qu’elle a ensuite traversée.

Un crime sans importance, Irène FRAIN (Seuil)

Violemment attaquée chez elle aux abords de Paris, Denise, la soeur de l’auteure, succombe à ses blessures à l’hôpital après sept semaines de coma. Irène Frain témoigne dans ce roman de l’inaction de la justice face à ce drame, ainsi que du silence familial qu’il a engendré, la poussant à devenir écrivain pour mettre des mots sur l’indicible.

Chavirer, Lola LAFON (Actes Sud)

Cléo, une collégienne qui rêve de devenir danseuse, se fait piéger sexuellement par une certaine Fondation de la vocation avant de devenir elle-même complice de ses méthodes de recrutement. Trente ans plus tard, l’affaire ressurgit. Cléo doit composer avec les évocations de ceux qui, au fil des époques, l’ont côtoyée, aimée, déçue ou rejetée.

L’anomalie, Hervé LE TELLIER (Gallimard)

En juin 2021, un long-courrier débarque à New York après de fortes turbulences. A son bord se trouvent des centaines d’hommes et de femmes dont un tueur à gages, un chanteur nigérian, une brillante avocate et un écrivain confidentiel soudain devenu culte.

Mes fous, Jean-Pierre MARTIN (L’Olivier)

La vie de Sandor est ponctuée de rencontres avec des fous dont il recueille les récits extravagants. Même sa fille Constance est isolée du reste du monde par une maladie psychique incurable. Le héros en vient à questionner sa propre santé mentale.

Les roses fauves, Carole MARTINEZ (Gallimard)

En Bretagne, Lola, placide et boiteuse, mène une vie solitaire, cultivant son jardin avec application. Elle vient d’une région d’Espagne où, à l’approche de leur mort, les femmes écrivent des secrets qu’elles cachent dans des coussins décorés de coeurs. Lorsque l’un deux éclate et laisse découvrir les non-dits de son aïeule Inès, la vie de Lola s’en trouve bouleversée.

La société des Belles personnes, Tobie NATHAN (Stock)

1952. Zohar Zohar, expulsé d’Egypte, arrive en France. Le jeune homme flamboyant fuit un pays à feu et à sang, une société nécrosée par la montée des Frères musulmans et l’infiltration des anciens nazis dans l’armée. Son obsession de vengeance se lie à celle d’Aaron, Lucien et Paulette, un trio hanté par le passé. C’est l’histoire que découvre son fils François, qui décide de la poursuivre.

La chambre des dupes, Camille PASCAL (Plon)

A Versailles, le récit des amours passionnées de Louis XV avec la duchesse de Châteauroux. Subjugué par cette femme qui se refuse à lui, le jeune roi lui cède tout et lui offre une place qu’aucune favorite n’avait encore occupée sous son règne. Parti à la guerre, Louis XV tombe gravement malade à Metz. Seule, Marie-Anne doit faire face aux jalousies de la cour et à la haine du peuple.

L’historiographe du Royaume, Maël RENOUARD (Grasset)

Un lettré d’origine humble est nommé historiographe par le roi du Maroc Hassan II dont il fut un ancien camarade au Collège royal. Il doit organiser la célébration du tricentenaire du règne de Moulay Ismaël mais, à la suite du putsch de 1972, il se retrouve compromis à cause de sa relation avec Morgiane, une femme proche des milieux révolutionnaires.

L’enfant céleste, Maud SIMONNOT (L’Observatoire)

Célian est un garçon rêveur que l’école ennuie. Après une rupture amoureuse, sa mère Mary l’emmène sur une île de la mer Baltique où, à la Renaissance, l’astronome Tycho Brahe redessina la carte du ciel. Ensemble, ils explorent le monde sauvage de l’île de Ven pour trouver un remède à leurs blessures

Thésée, sa vie nouvelle, Camille de TOLEDO (Verdier)

Fuyant le souvenir des siens, Thésée quitte sa ville de l’Ouest en embarquant dans le dernier train de nuit vers l’est avec ses enfants. Il pense aller vers la lumière mais quelque chose qu’il ignore encore semble le poursuivre.

Si vous souhaitez participer faites vous connaitre auprès des collègues de l’espace Adulte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑