Et si on parlait BD #3

Bonjour à toutes et à tous, je vous écris aujourd’hui pour vous faire découvrir quelques nouveautés BD de l’Espace Adultes de notre bibliothèque. Je vais vous parler de trois bandes dessinées très intéressantes mais aussi très différentes.

Le printemps suivant de Margaux Motin (2020)

Tout d’abord, je vais évoquer avec vous Le printemps suivant, une bande dessinée très colorée et vraiment sympathique qui nous raconte la vie de Margaux, mère célibataire qui jusque-là vivait seule avec ses enfants et qui va replonger dans la vie de couple. Nous allons vivre avec elle ce grand changement fait d’humour, de petites scènes de la vie quotidienne mais aussi parfois de quelques heurts et perturbations.

Margaux Motin, reprend avec humour et émotion l’histoire de son parcours de femme moderne toujours en quête d’épanouissement personnel et de connaissance de soi.

Ce qui m’a beaucoup plu dans cette BD c’est que l’autrice aborde les joies mais aussi les difficultés de la vie en couple sans édulcorer ce moment important d’une vie à deux. Mais le sujet y est abordé avec fraîcheur et une sincérité touchante. Je m’y suis même parfois retrouvée, et je pense que cette BD parlera à beaucoup de personnes ayant vécu l’aménagement et le début de la vie à deux. C’est une BD qui donne le sourire, sans prise de tête que je vous conseille si vous désirez faire une petite pause colorée dans votre quotidien.


Malgré tout de Jordi Lafebre (2020)

Malgré tout est un hymne à l’amour, mais un amour hors norme. Elle raconte l’histoire d’Ana, aux pieds sur terre et de Zeno, un esprit libre et voyageur, aussi séduisant que mystérieux. Tous les deux ont la soixantaine, et leur histoire nous est racontée en partant de la fin. Chaque chapitre nous permettra de remonter le temps, jusqu’à l’instant de leur rencontre, 37 ans plus tôt.

Ce qui m’a beaucoup plu dans cette BD c’est qu’elle est hors norme, comme cet amour qu’elle nous raconte, empreint de sensibilité et de justesse. Une bulle de tendresse portée par des personnages touchants et par un dessin aux couleurs gaies et chaleureuses. C’est une belle romance qui donne le sourire, parfois un peu naïve mais aussi très belle. Cette façon de démarrer l’histoire par la fin pique notre curiosité car, même si l’on connaît le terminus, c’est le chemin de cet amour qui nous intéresse. Je vous laisse découvrir l’histoire de ces deux êtres unis par un amour au-delà du temps.


Nellie Bly : dans l’antre de la folie de Virginie Ollagnier (2021)

Cette bande dessinée raconte l’histoire d’une jeune femme qui pour mener son enquête se fera passer pour folle.

Voici le résumé de ce roman graphique qui parle d’un personnage historique que je vous invite à découvrir.

Résumé : « Nellie Bly est complètement folle. Sans cesse, elle répète vouloir retrouver ses « troncs ». Personne n’arrive à saisir le sens de ses propos, car en réalité, tout cela n’est qu’une vaste supercherie. Nellie cherche à se faire interner dans l’asile psychiatrique de Blackwell à New York dans le but d’y enquêter sur les conditions de vie de ses résidentes. Y parvenant avec une facilité déconcertante, elle découvre un univers glacial, sadique et misogyne, où ne pas parfaitement remplir le rôle assigné aux femmes leur suffit à être désignée comme aliénée. L’histoire vraie de la pionnière du journalisme d’investigation et du reportage clandestin. Un récit poignant porté par le mépris de l’injustice et des persécutions, enrobé d’un graphisme élégant. »

Je n’ai pas grand-chose à rajouter à ce résumé qui en dit assez sans en dire trop, c’est une BD qui m’a touchée, révoltée, et qui je l’espère ne vous laissera pas indifférent.e.s. Je vous laisse la découvrir et vous faire votre propre opinion sur cette femme courageuse prête à tout pour dénoncer les conditions de vie déplorables de femmes qu’on désignait comme folles, mais l’étaient-elles vraiment ou était-ce seulement l’époque et ses contemporains qui préféraient les désigner comme telles ?

Ce billet est maintenant terminé, je vous laisse découvrir ces trois BD très différentes mais aussi très intéressantes et touchantes. Et je vous dis à la prochaine fois pour un nouveau « Et si on parlait BD ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑