Vos coups de cœur romans #1

Je vous propose aujourd’hui une première sélection de vos coups de cœur parmi nos romans…



Les romans de l’Espace Jeunes :

. La légende de Podkin le brave, de Kieran Larwood (Gallimard-Jeunesse, 2017) : Podkin est le fils d’un chef de clan. Il n’est pas encore le héros aux multiples surnoms – le Brave, Oreille-Tranchée – et préfère s’amuser en toute insouciance avec sa sœur aînée, Paz et leur petit frère, Pook.

Jusqu’à ce que son terrier soit attaqué par les Gorm, de redoutables lapins vêtus de métal. Podkin va devoir protéger les siens et découvrir son exceptionnelle destinée… Au cœur d’un univers fabuleux, la quête héroïque d’un jeune guerrier gaffeur et terriblement attachant. Prix Sorcières 2019 (catégorie Carrément passionnant, mini). A partir de 9 ans.

Le premier tome d’une trilogie fantastique mêlant aventure, sortilèges et humour, magnifique ode à la liberté, à la solidarité et à la persévérance.

. Félines, de Stéphane Servant (Rouergue, 2019) :

Ce document inédit est le témoignage de Louise R., dix-sept ans. Elle a été l’une des premières jeunes filles de notre pays à être atteinte par la Mutation. Comme bien d’autres, son corps s’est métamorphosé, ses sens se sont aiguisés et sa vie n’a plus jamais été la même. Son visage a été vu sur tous les écrans, sur tous les réseaux sociaux. Ses prises de position et le récit de sa clandestinité ont bouleversé toute une génération.

À travers elle, c’est aussi l’histoire de toutes celles qu’on a appelé « les Félines ». Adolescentes et résistantes, elles se sont un jour dressées contre l’oppression et les discriminations. Elles se battent encore aujourd’hui pour leur liberté. A partir de 13 ans.

Un roman percutant et bouleversant qui ne vous laissera pas indemnes.


. Célestine, petit rat de l’opéra, de Gwenaële Barussaud (Albin Michel-Jeunesse, 2018) : Découvrez les aventures de Célestine, petit rat de l’Opéra en 1900 !

Après des années à esquisser des pirouettes au fond de la blanchisserie de sa mère, le grand jour est enfin arrivé pour Célestine… Dans quelques heures, elle quittera Lille pour Paris et elle passera le concours pour le ballet de l’Opéra. On raconte que seule une candidate sur dix aura la chance de devenir petit rat… Sera-t-elle à la hauteur ? A partir de 9 ans.


Les romans de l’Espace Adultes :

. Le bal des folles, de Victoria Mas (Albin Michel, 2019) :

« Depuis l’arrivée de Charcot à la Salpêtrière, on dit que seules les véritables hystériques y sont internées. Mais le doute subsiste… »

Chaque année, à la mi-carême, se tient, à la Salpêtrière, le très mondain Bal des folles. Le temps d’une soirée, le Tout-Paris s’encanaille sur des airs de valse et de polka en compagnie de femmes déguisées en colombines, gitanes, zouaves et autres mousquetaires. Cette scène joyeuse cache une réalité sordide : ce bal « costumé et dansant » n’est rien d’autre qu’une des dernières expérimentations de Charcot, adepte de l’exposition des fous.

Dans ce livre terrible, puissant, écrit au scalpel, Victoria Mas choisit de suivre le destin de ces femmes victimes d’une société masculine qui leur interdit toute déviance et les emprisonne.

Un hymne à la liberté pour toutes les femmes que le XIXe siècle a essayé de contraindre au silence.


. Underground Railroad, de Colson Whitehead (Albin Michel, 2017) : Cora, seize ans, est esclave sur une plantation de coton dans la Géorgie d’avant la guerre de Sécession. Abandonnée par sa mère lorsqu’elle était enfant, elle survit tant bien que mal à la violence de sa condition.

Lorsque Caesar, un esclave récemment arrivé de Virginie, lui propose de s’enfuir, elle accepte et tente, au péril de sa vie, de gagner avec lui les États libres du Nord. De la Caroline du Sud à l’Indiana en passant par le Tennessee, Cora va vivre une incroyable odyssée. Traquée comme une bête par un impitoyable chasseur d’esclaves qui l’oblige à fuir, sans cesse, le « misérable cœur palpitant » des villes, elle fera tout pour conquérir sa liberté.

L’une des prouesses de Colson Whitehead est de matérialiser l’« Underground Railroad », le célèbre réseau clandestin d’aide aux esclaves en fuite qui devient ici une véritable voie ferrée souterraine, pour explorer, avec une originalité et une maîtrise époustouflantes, les fondements et la mécanique du racisme. Prix Pulitzer 2017, National Book Award 2016.


. Là où chantent les écrevisses, de Delia Owens (Seuil, 2020) : Pendant des années, les rumeurs les plus folles ont couru sur « la Fille des marais » de Barkley Cove, une petite ville de Caroline du Nord. Pourtant, Kya n’est pas cette fille sauvage et analphabète que tous imaginent et craignent.

À l’âge de dix ans, abandonnée par sa famille, elle doit apprendre à survivre seule dans le marais, devenu pour elle un refuge naturel et une protection. Sa rencontre avec Tate, un jeune homme doux et cultivé qui lui apprend à lire et à écrire, lui fait découvrir la science et la poésie, transforme la jeune fille à jamais. Mais Tate, appelé par ses études, l’abandonne à son tour.

La solitude devient si pesante que Kya ne se méfie pas assez de celui qui va bientôt croiser son chemin et lui promettre une autre vie.

Lorsque l’irréparable se produit, elle ne peut plus compter que sur elle-même…

C’est tout pour aujourd’hui !
Rendez-vous très bientôt
pour une autre sélection de vos coups de cœur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑