Orchestra Lab, le jeu vidéo qui fait découvrir la musique classique aux enfants

Partez avec ZIK, un petit extraterrestre passionné de musique, à la découverte d’une symphonie de Haydn, d’un opéra de Mozart et d’une œuvre de Stravinsky ! Sous la forme d’un jeu vidéo au visuel un peu rétro vous ferez un voyage dans l’univers de la musique classique et de l’orchestre.

Les enfants et les plus grands sont invités à reconnaître des instruments, différencier les voix de chanteurs d’opéra tout en avançant dans le jeu.

Orchestralab est une plateforme musicale créée par l’Orchestre de chambre de Paris, l’Orchestre national d’Île-de-France et l’Opéra de Rouen, avec la complicité de Nomad Music. 

Recommandé de 7 à 11 ans et à partager avec tous les mélomanes et les curieux.

BD et BD Jazz

LE PREMIER TOME D’UNE NOUVELLE SERIE BD RATAFIA
Vous connaissez et vous avez lu peut-être les huit tomes de la saga Ratafia (à partir de 13 ans) que nous avons dans les rayons de la bibliothèque. Une série de BD sur les pirates rigolos qui partent à la chasse aux trésors, illustrée par notre Dinannais Fred Salsedo et son ami, le scénariste Nicolas Pothier.

Mais vous n’avez peut-être pas encore entendu parler du nouveau tome d’une série Ratafia, sorti récemment : « Ratafia, delirium », dont vous pouvez découvrir un extrait

Lire la suite « BD et BD Jazz »

Attention talent !

Nick Drake un classique méconnu

Trois albums en trois ans, une poignée de concerts souvent écourtés après quelques chansons, une seule interview connue à ce jour et une carrière qui n’aura finalement existé qu’après la disparition de l’auteur en 1974 alors qu’il n’avait que vingt six ans. Pourtant, Nick Drake est aujourd’hui une référence dans son domaine au même titre que des artistes comme Léonard Cohen et est souvent cité comme une grande source d’inspiration tant pour ses textes que pour son jeu à la guitare, l’instrument auquel il aura dédié toute sa vie.

Nicholas Rodney Drake naît à Rangoun (Birmanie), le 19 Juin 1948. Il est le fils de Rodney et Molly Drake, tous les deux issus de la classe moyenne supérieure. Son père est ingénieur et sa mère a un goût prononcé pour la musique. Ses chansons seront d’ailleurs découvertes par le public au fur et à mesure que la réputation de Drake grandira.

C’est au cœur de la campagne anglaise que Nick Drake passera une enfance calme et paisible, loin de l’agitation londonienne et des fracas du monde. Après l’obtention de son baccalauréat (A levels) à Marlborough, il part pour Aix-en-Provence avec des amis afin de parfaire son français, puis il séjournera un temps au Maroc, avant de faire sa rentrée universitaire à Cambridge pour y étudier la Littérature anglaise. Les poèmes de William Blake sont, pour lui, une grande source d’inspiration mais c’est aussi à cette époque qu’il va commencer à délaisser les bancs de l’université pour se consacrer à la guitare avec beaucoup d’ardeur. Artiste lunaire et véritable magicien de la six cordes, c’est donc très tôt que Nick Drake se décide à marquer le paysage musical folk de son empreinte.

Lire la suite « Attention talent ! »

Salon d’écoute avec TONE EX

La voix de Tone Ex est si pure, elle nous emmène en voyage sonore magique.

Cliquer sur ce lien : Vous pouvez écouter « June » pour vous plonger dans les souvenirs…avec Tone Ex

Anna, Dinannaise, (allias Tone Ex) a été  invitée à cette occasion, en Salle du Fauteuil rouge,  afin de partager avec le public sa passion pour la musique et quelques-unes de ses compositions.

Depuis de nombreuses années, la Bibliothèque municipale de Dinan propose des Salons d’écoute, en partenariat avec le Labo (Espace musiques actuelles-Dinan Agglomération). Cette  formule de petit concert intimiste intégrant les échanges avec le public est apprécié par les groupes dinannais  tels que : Gad Zukes, Quartier Latin, Jet Teens, Catherine Baseball et Tone Ex.

Sa musique s’inspire de tout ce qui l’entoure: son vécu, mais aussi par moments des ambiances et des humeurs, parfois des couleurs ou des objets.

Merci à vous !

Maï.


Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑